Les causes principales de perte de cheveux

calvitie

Il existe généralement quatre causes principales de perte de cheveux:

  • Hérédité (antécédents familiaux)
  • Changements hormonaux
  • Les conditions médicales
  • Les médicaments

Le terme médical correspondant à la perte de cheveux est l’alopécie. Il existe deux types principaux de l’alopécie.

Alopécie areata:

L’Alopécie areata est une maladie de peau auto-immunele, le système immunitaire de votre corps attaque les follicules pileux, entraînant la chute de vos cheveux.

Alopécie androgénétique (Calvitie):

c’est une affection héréditaire des cheveux, caractérisée par un amincissement des cheveux qui finit par tomber. C’est la perte de cheveux génétique connue sous le nom de calvitie chez les hommes ou chez les femmes.

perte de cheveux

Rôle des hormones

En ce qui concerne les cheveux, les hormones jouent un rôle important. Les hormones peuvent jouer un rôle dans la structure des cheveux qui se trouve sur votre tête et sur le reste de votre corps.

Les changements hormonaux et les déséquilibres qui affectent la croissance des cheveux peuvent être dus à la grossesse, à l’accouchement, à la ménopause ainsi qu’aux problèmes de thyroïde.

La bonne nouvelle est que la perte de cheveux liée aux hormones est généralement temporaire et que la croissance normale des cheveux reprendra une fois que l’équilibre hormonal sera rétabli.

Si vous êtes une mère, vous vous souvenez probablement pendant la grossesse de vos cheveux magnifiques. Beaucoup de femmes disent que les périodes où elles sont enceintes sont celles où leurs cheveux sont les meilleurs.

Tous les cheveux qui auraient dû tomber peu à peu se détachent en très grande quantité en très peu de temps. Ceci s’appelle l’effluvium télogène. Cela se produit chez 40 à 50% des femmes, et cela est dû au changement d’hormones pendant la grossesse. Heureusement, ce n’est qu’une perte de cheveux temporaire.

Les hormones dont nous parlons en matière de perte de cheveux sont le groupe d’hormones appelées androgènes. Les trois types d’hormones androgènes sont la testostérone, l’androstènedione et la dihydrotestostérone (DHT).

Nous avons tous entendu parler de la testostérone et l’associons probablement à l’hormone masculine. En fait, le corps des hommes et celui des femmes contiennent ces trois hormones en une certaine quantité, et leur déséquilibre peut contribuer à la perte de cheveux chez les deux sexes.

Perte de cheveux chez la femme

La calvitie chez la femme (alopécie androgénétique) se caractérise par un amincissement au sommet ou au centre de la tête. La perte de cheveux chez les femmes est généralement due à des niveaux de stress élevés, à un déséquilibre hormonal, à des problèmes de la thyroïde ou à une exposition toxique.

En fait, les femmes risquent davantage de perdre leurs cheveux à cause des hormones. Pensez à la grossesse, à la ménopause, aux pilules contraceptives et à d’autres modifications hormonales que les femmes subissent si souvent.

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est un autre problème de santé lié aux hormones qui peut contribuer à la perte de cheveux mais aussi à la croissance indésirable de cheveux dans des endroits indésirables.

Perte de cheveux chez l´homme

À partir de 35 ans, 66% des hommes subissent une perte de cheveux détectable. À l’âge de 50 ans, environ 85% des hommes ont des cheveux très clairsemés.

La perte de cheveux chez les hommes est due à la sensibilité des follicules pileux à la DHT (Dihydrotestostérone).

La DHT est une hormone androgène masculine qui provoque le rétrécissement des follicules, raccourcissant leur durée de vie et diminuant la production de cheveux.

Normalement, lorsque les cheveux tombent, un autre cheveu commence à pousser à partir de ce même follicule, mais si la DHT est élevée, la croissance des cheveux diminue. La calvitie chez l’homme (alopécie androgénétique) progresse vers une forme en «M» et se poursuit ensuite vers la forme en «U» bien connue.

La recherche montre également qu’il pourrait exister un équivalent masculin du SOPK lié à la perte de cheveux chez l’homme. Une étude a révélé que les hommes présentant une calvitie prématurée avaient des profils hormonaux similaires à ceux des femmes atteintes du SOPK et qu’ils avaient également une résistance à l’insuline nettement plus élevée.

Cela montre à quel point un bon équilibre hormonal chez les hommes est également important pour la santé, en particulier la santé des cheveux.

alopecie

Traitement conventionnel de perte de cheveux

Les remèdes classiques contre la perte de cheveux les plus courants comprennent :

  • Le minoxidil topique
  • Le finastéride oral
  • La greffes de cheveux
  • La chirurgie de restauration capillaire.

Le minoxidil topique

Le minoxidilest un exemple de traitement topique très utilisé et classique.Une des versions les plus connues est la ROGAINE®. Les produits de croissance des cheveux classiques tels que Rogaine sont disponibles sans ordonnance et peuvent être utilisés par les hommes et les femmes.

Le finastéride oral

Le finastéride est un médicament oral pour la perte de cheveux chez les hommes uniquement et nécessite une ordonnance.

Le minoxidil et le finastéride n’entraînent pas la perte de cheveux et ne font que repousser la perte de cheveux aussi longtemps que vous utilisez ces médicaments. Une fois que vous cessez de les utiliser, la croissance des cheveux s’arrête!

La greffes de cheveux

La chirurgie est une autre option conventionnelle plus coûteuse. Il y a tout d’abord la chirurgie de greffe de cheveux, les cheveux d’une autre zone du cuir chevelu où les cheveux poussent bien sont « déplacés » vers une zone de calvitie ou éclaircie. Cette chirurgie est le plus souvent pratiquée pour la calvitie masculine.

Seulement 5% des femmes atteintes de perte de cheveux font recours à la chirurgie. Cela est dû au fait que contrairement aux hommes qui ont tendance à perdre leurs cheveux dans des zones bien définies, les femmes subissent généralement une perte de cheveux sur tout leur cuir chevelu.

La chirurgie de restauration capillaire

La chirurgie de restauration capillaire est une autre option de traitement conventionnelle et peut être pratiquée de plusieurs manières.

Une solution consiste à retirer le cuir chevelu chauve et à rapprocher le cuir chevelu produisant les cheveux afin de réduire la zone de calvitie.

Une autre forme de chirurgie consiste à placer temporairement des dispositifs sous le cuir chevelu pour étirer les zones produisant des cheveux afin de réduire la zone de calvitie.

Une option plus récente de traitement conventionnel pour la perte de cheveux est la thérapie au laser de faible intensité qui utilise un traitement thermique et par la lumière pour la perte de cheveux génétique (alopécie androgénétique) chez les hommes et les femmes. À ce jour, les avis des médecins concernant ce traitement sont mitigés et nombreux sont ceux qui le rejettent complètement.