La CBD est partout en Amérique. Mais est-ce une arnaque?

Qu'y a-t-il dans votre produit CBD préféré? Un effet placebo?

CBD

Le café dans les quartier de Brooklyn a un tableau noir à l’extérieur. On y lit généralement quelque chose comme: «Café au CBD», il y avait une feuille de marijuana dessus, dessinée à la craie verte.

La marijuana à des fins récréatives n’est pas légale dans l’État de New York. Ce que le café vend est un café au lait infusé de CBD; Le CBD, qui signifie cannabidiol, est un composé non psychoactif trouvé dans la plante de cannabis.

À New York et dans tout le pays, vous pouvez trouver de l’huile de CBD, des vapes à la CBD dans les fumeries, des huile de CBD et des crèmes topiques dans les magasins de beauté. Vous pouvez acheter des friandises pour chien CBD à Chicago, un massage en couple CBD à 700 $ à Philadelphie et des biscuits aux pépites de chocolat CBD à Miami. Le CBD est également combiné à de la crème glacée, des snacks salés et des cocktails. Même Coca-Cola travaillerait sur une boisson à base de CBD.

Le CBD existe au confluent de deux grandes tendances de consommation. Le premier est le boom des suppléments aux herbes, une industrie de 49 milliards de dollars par an qui connaît une expansion rapide depuis environ 2010. Le second est la création d’une industrie du cannabis légitime, du jour au lendemain, grâce à la légalisation croissante de la marijuana.

N’importe qui, peut apparemment acheter de la CBD en ligne ou dans un magasin traditionnel, sans craindre d’être arrêté. Cette disponibilité a fait du CBD un marché de   350 millions de dollars l’année dernière au USA ; Selon certaines estimations, les ventes annuelles de produits à base de CBD pourraient atteindre un milliard de dollars d’ici 2020.

La chaîne fast-casual By Chloe a récemment lancé une gamme de produits de boulangerie à base de CBD appelée Feelz de Chloe.

CBD Smoothies

Dez, un restaurant du Moyen-Orient situé à New York, propose des glaces à la crème garnies d’huile d’olive infusée de CBD.

La recherche et la réglementation du cannabis en général ont des décennies de retard par rapport aux autres cultures et drogues en raison de sa longue interdiction. Nous sommes au début d’une période de chaos qui durera au moins dix ans – une substance doit être légale pour que les scientifiques puissent comprendre son fonctionnement et pour le gouvernement de déterminer comment assurer sa sécurité. Les essais cliniques durent des années et devront se compléter pour créer une compréhension compétente. Couplé à la capacité de la technologie moderne à diffuser des vérités, des demi-vérités et des mensonges complets, cela signifie que nous sommes dans une phase mûre pour les escroqueries, intentionnelle et non.

Les chercheurs qui travaillent avec le CBD et les professionnels qui cultivent réellement la matière première – ceux qui comprennent le mieux ce composé et son interaction avec le corps humain, les personnes les plus investies et connaissant bien ce matériau – sont sceptiques au point de mépriser produits de consommation de CBD.

Il n’est pas exact de dire que la CDB, dans son ensemble, est une connerie. Du point de vue médical, c’est prometteur. Mais cela ne signifie pas que ce que vous achetez fonctionne parfaitement.

Nous ne savons fondamentalement rien sur la CBD.

La recherche légitime est extrêmement limitée et la lenteur de la légalisation (utilisation à des fins médicales, puis à des fins personnelles, illégale au niveau fédéral mais autorisée par certains États et villes) a rendu incroyablement difficile la tâche des chercheurs.

Voici ce que nous savons: La plante de cannabis contient une grande variété de composés chimiques, dont beaucoup appartiennent à la vaste catégorie des cannabinoïdes. Il y en a plus de 100. Les plus connus et certainement les plus rentables sont le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Ces deux composés stimulent le même récepteur dans le cerveau, appelé CB1, mais ont des effets différents sur le cerveau. Les chercheurs ne savent pas trop pourquoi.

Cela peut avoir quelque chose à voir avec le fait que le THC stimule beaucoup ce récepteur CB1, déclenchant à son tour les effets psychoactifs de la marijuana comme une perturbation de la perception sensorielle, une altération de la motricité et de l’anxiété. Inversement, le CBD ne stimule que très peu le CB1, ce qui entraîne des effets qui semblent carrément opposés à ceux du THC, notamment le soulagement de l’anxiété, du stress et de l’hyper-excitabilité.

Contrairement au THC, les effets du CBD ne se limitent pas à ce récepteur unique. Ces effets ne sont pas connus avec précision, bien que le CBD ait certainement un impact sur le récepteur soeur de CB1 (CB2) ainsi que sur un récepteur appelé 5-HT1A. Lorsque le récepteur 5-HT1A entre en contact avec un matériau qui l’agonise, les effets peuvent inclure une anxiété réduite et un calme accru.

Les études limitées disponibles indiquent que la CBD a, dans ses diverses interactions avec le cerveau et le système immunitaire, des effets anti-inflammatoires et anti-anxiété. Il peut équilibrer les effets du THC en réduisant l’anxiété que le THC apporte parfois, et beaucoup dans l’industrie préfèrent les configurations «à large spectre» ou «à spectre complet», qui utilisent plusieurs cannabinoïdes à la fois.

Il existe plusieurs façons d’introduire la CBD dans votre corps. La plus courante, utilisée à la fois dans les essais cliniques et dans les produits de consommation, est une huile dans laquelle le CBD, naturellement soluble dans les graisses, a été dissous. L’huile de CBD peut être administrée par voie orale, par inhalation ou par application topique.

L’ingestion (pensez aux café eu cookies au CBD), ou juste à une goutte d’huile sur la langue est probablement beaucoup moins efficace qu’en inhalation. Lorsque de l’huile contenant du CBD est ingérée, elle veut rejoindre les autres graisses de votre corps. la plupart de la CDB prise de cette façon restera dans cette graisse, inerte et ne va jamais au cerveau.Lorsqu’il est inhalé, le CBD contourne le système digestif, qui souhaite stocker les graisses.

Pour le CBD ingéré, cette solubilité dans les graisses est un problème. «La CBD [ingérée] a une très faible biodisponibilité, comprise entre 6 et 15%, ce qui varie selon les personnes». Étant donné que le CBD ingéré est tellement inefficace qu’il faudrait toujours augmenter les doses pour ressentir son effet.

Il n’existe aucune preuve que des doses inférieures à 300 mg de CBD aient un effet quiconque en terme psychiatrique.

Et en fait, les études de détermination de la dose montrent que la dose (ingestion) de CBD la moins efficace sur le plan clinique pour réduire l’anxiété est de 300 mg.

Les études sur l’efficacité de la CDB dans le traitement de l’anxiété clinique, qui nécessiterait des doses régulières, n’ont pas été publiées.

La seule étude ayant testé la biodisponibilité du CBD inhalé date de 2014; il a trouvé une biodisponibilité d’environ 25% pour les doses de 100 mg et 200 mg de CBD en utilisant un vaporisateur Volcano. Les lotions topiques sont encore moins étudiées; elles n’ont fait l’objet d’aucun essai clinique. C’est plus efficace que l’ingestion de CBD, de la même manière que la vaporisation de THC est plus efficace que de l’ingérer.

Pour obtenir un effet, vous devez ingérer une quantité de CBD différente de celle que vous inhalez … mais de combien s’agit-il? Personne ne sait!

Le CBD est le plus souvent consommé via une huile dans laquelle le composé a été dissous.

D’autres études ont été réalisées sur des animaux de laboratoire ou in vitro (dans un tube à essai, à l’aide de tissu cérébral animal). Ces études ont montré des effets réduisant l’anxiété, mais seulement à des doses moyennes, allant de 10 à 20 mg par kg. Par exemple, une étude a montré que le CBD peut, chez le rat, être un analgésique anti-inflammatoire efficace – à 20 mg par kg. Ce dosage serait quelque part dans la fourchette de plusieurs centaines de milligrammes pour un être humain adulte.

«Il existe un vide énorme en matière de recherche pour déterminer le dosage le plus efficace pour divers symptômes», déclare Eric Baron du Cleveland Clinic Neurological Institute, auteur de plusieurs articles sur les effets du THC et du CBD sur les maux de tête.

Les dosages dans les produits à base de CBD sont très faibles. «La posologie standard, dirais-je, avoisine les 20 mg par portion», explique Joshua Tavares, directeur général de Clover Grocery, qui vend une grande variété de produits à base de CBD, notamment des gommes, des huiles et des lotions topiques. Les principaux avantages dont nous parlons lors de la vente des produits sont que le CBD est utile pour calmer l’anxiété et vous procurer un sentiment de calme. Je dirais que c’est notre meilleur vendeur depuis que nous l’avons introduit. La catégorie CBD en général est vraiment en plein essor en ce moment pour nous.

Flower Power, qui vend du café infusé de CBD, ajoute 5 mg de CBD à chaque portion de café. La société, comme de nombreuses personnes impliquées dans la vente de CBD, fait très attention à ce qu’elle dit concernant les effets de la CBD par crainte d’une intervention de la FDA. Le langage standard sur l’emballage de la CDB et la documentation du site Web est le suivant : “Ces produits ne sont pas destinés à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie ou un malaise. ”

CBD CaffeLes paquets de café Flower Power contiennent 5 mg de CBD par portion.

«Je dois faire très attention à ce que je dis quand il s’agit de prêcher sur les avantages que le CBD peut apporter», déclare Richard Roocroft, vice-président des ventes et du marketing mondial de Flower Power. «Nous disons simplement: prenez une tasse de café une fois par jour pour éloigner le médecin.»

[wp_ad_camp_1]

«Nous avons constaté qu’une dose efficace contre les problèmes psychologiques, comme l’anxiété, le stress, commence généralement à 6 mg et peut atteindre 20 mg», déclare Zachary Clancy, horticulteur et herboriste clinique à l’Alchemist’s Kitchen, qui vend une large gamme de produits CBD dans son magasin de détail dans le Manhattan et vend également en gros aux restaurants. (Les herboristes cliniciens peuvent participer à n’importe quel programme éducatif ou apprentissage pour obtenir ce titre.)

Ces dosages sont assez standard dans l’industrie du CBD grand public et, selon la recherche disponible, loin des doses qui se sont avérées efficaces lors des essais cliniques. NuLeaf Naturals, un important vendeur de CBD en ligne, vend 240 mg d’huile au prix de 38,50 $. Il ne spécifie pas le dosage mais mesure sa concentration en CBD en gouttes uniques; il y a 100 gouttes par bouteille, chacune contenant 2,4 mg. Selon Blessing, il faudrait prendre la totalité de la bouteille pour se rapprocher de la dose minimale absolue qui, selon les études, pourrait être efficace pour réduire l’anxiété. Une goutte d’huile de CBD à 3 $ sur votre glace ou votre café? Probablement juse autour de 10 mg. Vous auriez besoin de 30 fois ce montant pour atteindre les niveaux auxquels les chercheurs ont trouvé des résultats soulageant le stress.

Le microdosage consiste à utiliser de très petites quantités de médicaments très puissants. Parfois, cela peut avoir des effets extrêmement légers, voire totalement différents de ce que l’on considère comme une dose complète. Mais la clé est que le microdosage a toujours un effet prouvable.

La recherche sur les faibles taux de CBD est, vous l’aurez deviné, incroyablement limitée; Un seul article sur la base de données de recherche médicale PubMed a spécifiquement examiné le CBD à  faibles doses, en tant que traitement de la maladie de Crohn. (Il n’a pas été constaté d’effet.) En tant que tel, il ne serait pas juste de dire qu’il a été prouvé que 5 ou même 20 mg d’huile de CBD dans votre café ne font rien; cela n’a pas été prouvé. Il est plus exact de dire qu’il n’a jamais été prouvé que 20 mg d’huile de CBD dans votre café fasse beaucoup, et des recherches connexes indiquent que la dose est probablement trop faible pour avoir un effet mesurable.

«Les clients qui reviennent reviennent et ne jurent que par elle et adorent.», déclare Tavares vendeur d’aliments et de boissons à base de CBD. «Nous comptons beaucoup sur les commentaires et les témoignages des consommateurs, et en général, c’est positif de prendre ce montant minimal. Maintenant, cela pourrait très bien être un effet placebo, mais dans les deux cas, les gens sont revenus et ont signalé des avantages significatifs en matière de réduction de l’anxiété sociale. ”

Est-il possible que tout cela ne soit que… l’effet placebo? Il est condescendant de suggérer que, étant donné le nombre considérable de personnes qui aiment les produits  CBD et qui en revendiquent les effets. C’est une chose extrêmement grossière de dire, hé, vous êtes tous trompés.

Mais l’effet placebo est beaucoup plus fort que vous ne le pensez.

La réponse placebo doit toujours être prise en compte pour tout traitement à l’étude. En fait, il existe de nombreux essais de traitement pour divers médicaments et autres traitements pour lesquels les réactions bénéfiques au placebo sont en réalité supérieures au traitement à l’étude. ”

Une étude a révélé que les placebos fonctionnent parfois même lorsque le sujet sait qu’il s’agit d’un placebo. Les traitements de l’anxiété sont particulièrement sensibles à l’effet placebo, 40% des patients traités par placebo présentant une diminution des symptômes d’anxiété.

Alors, est-il possible que malgré toutes ces preuves anecdotiques, le CBD à faible dose soit un placebo?

Qu’y a-t-il dans votre produit CBD préféré?

Les magasins Alchemist’s Kitchen et Clover Grocery sont des magasins haut de gamme qui indiquent avec enthousiasme à leurs clients où ils se procurent leurs produits et ne vendent que des marques en stock avec un traçage à la source  similaire. Ce CBD provient généralement de plantes de cannabis cultivées dans le Colorado ou l’Oregon, ou, de plus en plus, dans des États qui ne sont pas normalement associés au commerce du cannabis.

Un problème potentiellement plus important que le dosage est le manque d’informations sur les ingrédients contenus dans la plupart des produits à base de CBD vendus à travers le pays.

«Tous les produits à base de CBD présents sur le marché ne sont pas égaux, et on comprend vraiment mal ce qu’est le cannabis, et encore moins le CBD», explique Melany Dobson, responsable administrative de Hudson Hemp.

Hudson Hemp a commencé à cultiver du chanvre industriel dans le cadre d’un programme pilote mené dans l’État de New York à la fin de 2017. Le chanvre industriel est extrêmement pauvre en THC ou entièrement exempt de THC et est cultivé pour ses fibres, son huile de graines de chanvre et, de plus en plus, son CBD.

Le CBD est obtenu en cultivant du cannabis, en le séchant, en le pulvérisant, puis en utilisant souvent un évaporateur rotatif rempli d’un solvant à l’éthanol pour extraire le CBD.

(Il existe d’autres méthodes, mais celle à l’éthanol est courante.) C’est une technique assez ancienne et relativement peu technologique, mais efficace, vous obtiendrez environ 99% de CBD pur sous forme de poudre blanche, appelée isolat de CBD. (Certains CBD sont considérés comme «à spectre complet», ce qui signifie qu’ils contiennent d’autres éléments de la plante de cannabis, comme un groupe d’autres cannabinoïdes, mais il n’existe pas de définition officielle du spectre complet.)

Hudson Hemp, comme toutes les plantations de cannabis à New York, doit faire tester sa poudre de CBD par l’un des rares laboratoires dignes de confiance agréés par l’État; s’il contient plus de 0,3% de THC, c’est illégal.

De grandes quantités de produits CBD sont vendues en ligne et dans les magasins sans aucune documentation ni transparence. Les détaillants en ligne disent ce qu’ils veulent. Les grands marchés, d’eBay à Alibaba, vendent des flacons d’huile mystérieux avec des étiquettes étranges, et les gens les achètent.

Ces produits proviennent d’endroits tels que Xi’an Lyphar Biotech Co. Ltd., qui ne mentionne pas qu’il s’agit de l’un des plus gros vendeurs de CBD sur Alibaba (Made in china) sur son site Web, et encore moins d’indiquer d’où il provient. Tout le monde veut sa part du marché fleurissant du CBD.

N’oubliez pas: il n’y a pas de réglementation de la FDA ou de quiconque. Une enquête menée par Natural Products Insider, une publication spécialisée dans l’industrie des suppléments, a révélé que les producteurs de CBD prétendent, au mieux, appliquer des “bonnes pratiques de fabrication” sans aucun contrôle officiel. Il est illégal de vendre quelque chose qui n’est pas ce que son emballage prétend être – cela relève de la compétence de la Federal Trade Commission – mais personne ne fait de test sur site.

Alors, comment pouvez-vous être sûr que votre huile de CBD contient réellement ce que le paquet dit qu’il en contient?

Deux directeurs cliniques de sociétés pharmaceutiques avaient effectué des tests sur diverses huiles de CBD qu’ils avaient trouvées à la vente, juste par curiosité. Ils ont constaté que certains de ces produits ne contenaient aucune CBD. Certains avaient des niveaux de THC dépassant la limite fédérale.

Cela correspond à l’un des rares cas de test de la FDA: En 2016, la FDA a testé plusieurs «huiles de CBD», émettant finalement des avertissements à huit entreprises. Certaines de ces huiles se sont avérées ne contenir que peu ou pas de CBD et beaucoup contenaient des quantités illégales de THC. Par exemple, l’étiquette «L’étiquette dorée de l’huile de chanvre à base de plantes à 25% de CBD de Healthy Hemp Oil» contient 8,4 mg / g de THC. Sana Te Premium Oils, qui a vendu les gélules «Huile de CBD» à 25 mg sur Etsy, contenait entre 13 et 19 mg / g de THC et moins de 0,1 mg / g de CBD.

Attention aux interactions médicamenteuses

Des chercheurs  sont légitimement enthousiastes à propos de la CBD. Il est très prometteur dans le traitement de troubles jusque-là insolubles, tels que la schizophrénie, sans les effets secondaires destructeurs des médicaments existants. Cela ne signifie pas pour autant que le CBD est inoffensif. La recherche sur les interactions médicamenteuses avec le CBD en est à ses balbutiements, mais on sait au sein de la communauté médicale que le CBD peut causer de graves problèmes aux personnes prenant certaines classes de médicaments, à savoir les ISRS (un groupe d’antidépresseurs comprenant le Zoloft et le Prozac) et les opioïdes.

«Le CBD inhibe les enzymes du cytochrome P450 qui décomposent d’importants médicaments psychiatriques». Le CBD n’est pas la seule substance qui perturbe la capacité du corps à métaboliser ces médicaments mais le CBD est comparativement peu étudié. La manière dont la CBD inhibe ces enzymes pourrait augmenter considérablement les niveaux d’ISRS ou d’opioïdes dans le système, pouvant conduire à une surdose.

Les interactions potentielles pourraient être dangereuses et l’avertissement des “patients” est un élément essentiel.

«Si vous prenez du Prozac ou un autre médicament, vous devez vraiment réfléchir à ce que vous faites, car cela peut vous faire mal et vous devriez en parler à votre médecin», si les interactions médicamenteuses sont potentiellement très graves, les doses dans les produits de consommation à base de CBD sont si faibles que le risque est probablement minime.

Et c’est ce qui rend la CBD exaspérante et fascinante. La CBD, bien que très mal étudiée, n’est pas une connerie. En fait, la FDA vient d’approuver son tout premier médicament dérivé du cannabis, un traitement contre l’épilepsie à base de CBD appelé Epidiolex . La posologie d’Epidiolex commençant à environ 2,5 mg / kg et augmentant à 5 mg / kg.

Mais le manque de données n’entrave pas le capitalisme; c’est plutôt une aide énorme. Quand personne ne sait rien, vous pouvez dire – ou impliquer – n’importe quoi. Plus important encore, vous pouvez tout vendre.