Garder des secrets peut nuire à votre santé mentale

Le sentiment de honte vous pousse à garder le secret!

shut

Vous craignez le regard et le jugement des gens, vous ne pouvez pas arrêter de penser à ce que vous avez fait et que vous n’avez dite à personne.

Garder des secrets peut être stressant.

Eh bien, selon de nouvelles recherches, cela pourrait être lié un sentiment de honte. Une nouvelle étude de l’American Psychological Association a révélé que, lorsque les gens avaient honte d’un secret, ils étaient plus susceptibles de le ruminer plus que qu’ont ils se sentaient coupable.

Les chercheurs ont demandé à 1000 personnes quels étaient leurs secrets, si elles ressentaient davantage de honte ou de culpabilité, combien de fois ils y ont pensé.

Ceux qui ont déclaré se sentir honteux ont répondu «oui» à des affirmations du type «Je ne vaux rien», tandis que ceux qui ont déclaré se sentir coupables ont répondu «oui» à des affirmations du type «Je regrette quelque chose que j’ai fait».

Ils ont découvert que ceux qui se sentaient plus honteux étaient plus susceptibles de penser à leur secret que ceux qui se sentaient coupables.

Bien que les deux émotions affectent principalement nos sentiments vis-à-vis de nous-mêmes, les chercheurs suggèrent que cette divergence pourrait être liée au fait que si la culpabilité est inconfortable, elle encourage les gens à agir, par contre la honte peut conduire vers une impasse.

“La culpabilité focalise les gens sur ce qu’il faut faire ensuite, et ainsi s’éloigner de la honte pour la culpabilité devrait aider les gens à mieux faire face à leurs secrets et à aller de l’avant”, a déclaré Michael L. Slepian, Ph.D. de l’Université Columbia dans un communiqué.

Des recherches antérieures suggèrent que vivre avec la honte peut avoir des effets négatifs sur la santé, il est donc utile d’envisager les étapes à suivre pour commencer le processus pour estomper se sentiment.

Identifiez votre honte.

La première étape consiste à identifier votre honte. Vous aurez envie de rechercher des schémas de pensée négatifs tels que “Je ne suis pas assez bon.”

Une fois que vous avez déterminé votre honte, vous voudrez commencer à trouver des moyens de lui enlever tout son pouvoir.

[wp_ad_camp_1]

La honte se nourrit du non partage et n’aura pas une emprise aussi forte sur vous si vous parvenez à la désarmer.

Partager.

Vous pouvez commencer ce processus en partageant votre secret avec ceux avec qui vous vous sentez le plus à l’aise.

Envisagez de parler à des confidentes proches et à des personnes de confiance. De cette façon, vous pouvez commencer à changer la conversation de “J’ai fait quelque chose qui ne me ressemble pas”  à “J’ai fait quelque chose qui a mal tourné”.

Vous commencerez à trouver de l’empathie pour vous-même et, éventuellement, la honte ne pourra plus survivre en vous.

femme se couvrant le visage

Écrivez des affirmations positives.

En ruminant votre honte, vous constaterez peut-être que cela vous dit des choses comme si vous n’avez aucune valeur, que quelque chose ne va pas en vous ou encore pire: que vous êtes fondamentalement mauvais.

Essayez de tenir un journal, écrivez un paragraphe plein de compassion à votre égard dans votre journal, afin d’exprimer votre pleine conscience de vos sentiments, de reconnaître que vous êtes simplement humain et que vous méritez de l’amour et du soutien. Dix minutes de pratique de cette auto-compassion pourront suffire à faire une différence

La honte est une émotion puissante, et beaucoup, sinon tous, vivons avec à un moment donné de notre vie. Rappelez-vous qu’il n’existe pas de moyen unique de relâcher la honte et qu’il faudrait peut-être un mélange de plusieurs tactiques différentes pour se sentir libéré de l’anxiété, de la rumination et de la dépression qui peuvent accompagner une honte cachée.